Environnement | Energie
Agroalimentaire | Mer
Directeur : J. Pruvost (Université de Nantes) | Directeurs-adjoints : M. Havet (ONIRIS), L. Le Coq (IMT Atlantique)

Le GEPEA c'est...

Une des plus importantes unités de recherche en France en Génie des Procédés et Bioprocédés

Un potentiel humain important

Forte de plus de 220 Chercheurs, Enseignant-Chercheurs / Ingénieurs / techniciens / doctorants / post-doctorants

Une approche spécifique

Associer recherche amont et recherche appliquée afin de développer le Génie des procédés dans les domaines de l'Environnement, de l'Energie, de l'Agroalimentaire et de la Valorisation des Ressources Marines.

Des équipements lourds et semi-lourds

Avec le soutient des collectivités locales, de l'Etat et de l'Europe dans le cadre de programmes de recherche public ou public-privé ou du contrat de Plan Etat Région, l'UMR GEPEA possède des équipements utilisés pour des programmes de recherche, en collaboration et ouverts au travers de ses plate-formes.

Une reconnaissance et des collaborations internationales

Le GEPEA assure une recherche partenariale à la fois avec des structures publiques et industrielles, nationales ou internationales.

Une centaine de publications par an, une dizaine de brevets, plusieurs Prix récompensant l'innovation et à l'origine de 3 startups, l'UMR GEPEA montre son attachement à la recherche amont et son transfert vers l'industrie et les problématiques sociétales.

L'organisation de congrès internationaux

Accueil à l'IMT Atlantique Campus Nantes, du 15 au 17 mai 2019, du 8ème European Meeting on Chemical Industry and Environment(EMChIE).

Organisation à La Cité des Congrès de Nantes, du 15 au 17 Octobre 2019, du XVIIème Congrès de la Société Française de Génie des Procédés (SFGP).

La recherche au GEPEA

Organisation en 2 grands axes de recherches

AxeProcédés pour les Bioressources

Il regroupe les équipes MAPS² et BAM avec comme interface des problématiques de transformation de matières premières biosourcées, soit pour élaborer des matrices complexes, soit pour extraire des composés actifs de bioressources. Les matrices et domaines d'application concernés sont principalement les suivants :

  • Pour MAPS², matières premières conduisant à l'élaboration d'aliments et de matériaux biosourcés (élastomères etc.).
  • Pour BAM, microalgues et cyanobactéries.

Axeécotechnologies

Il intègre les équipes concernées par les écotechnologies. L'originalité de cette structuration est de combiner les aspects procédés, énergie et réduction de l'impact sanitaire et environnemental, de même que la notion de territoire ou encore le couplage valorisation matière et énergie. De plus, l'axe Ecotechnologies permet une approche système, transverse, multi-disciplinaire et intégrée par domaine d'application. L'axe comprend 3 équipes :

  • Equipe TEAM : Traitement Eau Air Métrologie
  • Equipe OSE : Optimisation – Système – Energie
  • Equipe VERTE : Valorisation Energie/matière des Résidus et Traitement des Emissions

Réunion de 5 équipes

équipe
MAPS²
équipe
BAM
équipe
TEAM
équipe
OSE
équipe
VERTE
  • Matrices et Aliments, Procédés, Propriétés, Structure, Sensoriel

    L'équipe est fortement pluridisciplinaire. Elle rassemble des chercheurs et ingénieurs d'ONIRIS, de l'Université de Nantes et du CNRS autour des procédés de transformation des matrices (bio)polymères pour deux grands champs d'applications, i) les aliments et ii) les matériaux. L'approche de la physico-chimie des Procédés a pour objectif l'étude des interactions procédé-propriété lors de la structuration des matrices, conduisant aux propriétés d'usages recherchées, ou de leur déstructuration lors de leur consommation ou en fin de vie (perception sensorielle des aliments, recyclage de matériaux…). Nous travaillons notamment sur l'influence de la formulation (additifs, auxiliaires de technologie) et de sollicitations multiples lors des procédés (température, pression, cisaillement, perturbation électriques) .

    Trois grandes familles de procédés sont développées :

    Les procédés thermiques et thermomécaniques :

    • Cuisson de produits céréaliers et de matériaux élastomères
    • Cristallisation sous perturbations électriques (champ électrique, micro-ondes, magnétique)
    • Pétrissage pression sous vide des pâtes céréalières
    • Extrusion d'aliments et de matériaux thermoplastiques
    • injection-moulage de thermoplastiques et d'élastomères

    Les procédés athermiques :

    • Texturation des produits par hautes pressions isostatiques (7000 atm)
    • Création d'interfaces (émulsions, mousses) par des procédés à cisaillement maîtrisé comme les mélangeurs statiques ou des microsystèmes
    • Mise en f